English
LGGE

Accueil du site > Recherche > Thèses en cours > Chimie Atmosphérique, Neige, Transferts et Impacts (CHIANTI) > Chauffage au bois et qualité de l’air en Vallée de l’Arve : définition d’un système de surveillance et impact d’une politique de rénovation du parc des appareils anciens




Rechercher

OSUG - Terre Univers Environnement OSUG

Chauffage au bois et qualité de l’air en Vallée de l’Arve : définition d’un système de surveillance et impact d’une politique de rénovation du parc des appareils anciens

par LIBOIS Quentin - 12 septembre 2014 - ( maj : 27 mars 2015 )

Florie CHEVRIER

Date de début et de fin : octobre 2013 - septembre 2016

Financement : bourse Rhône-Alpes

Directeurs : Jean-Luc Jaffrezo (LGGE) et Jean-Luc Besombes (LCME)

Résumé :

La combustion de biomasse est une des sources principales des PM atmosphériques mesurées en hiver dans les vallées Alpines. Les concentrations des PM dépassent fréquemment les normes de la réglementation Européenne et constituent un enjeu sanitaire. Une très large action de remplacement des appareils de chauffage les moins performants va être conduite par les pouvoirs publics en Vallée de l’Arve, pour la première fois de cette ampleur en Europe à notre connaissance. Un programme d’évaluation de l’impact sur la qualité de l’air sera mené en parallèle sur des bases scientifiques. Dans ce cadre, le sujet proposé aura pour objectif principal de valider les méthodologies de mesures et d’attribution des sources de polluants issus de combustions sur les différentes stations au sol (mesures de BC en continu, calibration des paramétrages, mesures de traceurs, méthodologie de déconvolution des sources d’émission,...). Une seconde partie du sujet sera centrée sur la stratégie d’évaluation de l’action publique à partir des données issues lors des deux premières années du projet, en prenant en compte les différentes variables qui peuvent influencer les concentrations atmosphériques (variabilités interannuelles, dynamique atmosphérique,...). Ce travail devrait donc aboutir très directement à des outils utilisables pour l’évaluation quantitative de mesures prises pour améliorer la qualité de l’Air dans le cadre du Plan de Protection de l’Atmosphère de l’Arve.

Abstract :

Biomass burning is one of the main sources of atmospheric PM measured during winter in the Alpine valleys. The PM concentrations frequently exceed the standards of the European regulations and represent a health issue. A very large work of replacement of the least efficient heaters is going to be led by public authorities in Arve valley, for the first time of this scope in Europe, to our knowledge. A program of evaluation of the impact on the air quality is going to be led in the same time on scientific bases. In this context, the proposed subject will have for main goal to validate the methodologies of measurement and attribution of pollutant sources from combustions on the various ground stations (non-stop BC measures, calibration of configurations, measures of tracers, deconvolution methodology of emission sources,…). A second part of this subject will be focussed on evaluation strategy of public action from data obtained during the first two years of this project, taking into consideration the different variables which can affect atmospheric concentrations (interannual varibilities, atmospheric dynamics,…). This work should lead very directly to tools usable for quantitative evaluation of measures taken to improve air quality as part of Plan de Protection de l’Atmosphère.

Mots-clef : pollution atmosphérique, PM10, sources de combustion, conditions météorologiques // air pollution, PM10, combustion sources, meteorological conditions

Sous la tutelle de :

Sous la tutelle de :

tutellesCNRSUniversité Joseph Fourier