English
LGGE

Accueil du site > Autres actualités > Archive des autres actualités > Succès pour la première conférence internationale IPICS sur la science des carottes de glace




Rechercher

OSUG - Terre Univers Environnement OSUG

Succès pour la première conférence internationale IPICS sur la science des carottes de glace

par KRINNER Gerhard - 12 octobre 2012 - ( maj : 11 décembre 2012 )

La première conférence internationale organisée pour l’International Partnerships in Ice Core Sciences (IPICS) s’est achevée vendredi 5 octobre au site Belembra de la presqu’île de Giens (http://www.ipics2012.org). Organisée par Jérôme Chappellaz (LGGE) au nom de la branche européenne d’IPICS (EuroPICS), cette conférence a rassemblé les meilleurs spécialistes mondiaux de l’étude des carottes de glace, qu’elles proviennent de l’Antarctique, du Groenland, du Svalbard ou des glaciers de très haute altitude dans les Alpes, les Andes, l’Himalaya ou encore la Mongolie, le Caucase ou la Nouvelle Guinée. Se sont joints à eux des chercheurs travaillant sur la dynamique de la glace, importante pour la datation des forages mais aussi pour comprendre le rôle de la cryosphère dans les changements climatiques passés. Quelques spécialistes d’autres branches des études paléoclimatiques, comme l’étude des sédiments marins, des sédiments continentaux ou encore la modélisation climatique, ont également pris part à l’événement.

Enfin on notera la présence pendant les 5 jours de conférence d’un éditeur de la prestigieuse revue Nature ainsi que d’une éditrice de Nature Geoscience.

23 nations étaient représentées à la conférence au travers des 230 participants : outre les nations européennes, on dénombrait ainsi 60 chercheurs américains, mais aussi un grand nombre provenant d’Australie, Chine, Corée du sud, Japon, Russie, Brésil. La session plénière et les longues sessions poster ont permis aux nombreux jeunes participants (doctorants, postdoctorants) de se faire connaître et discuter d’opportunités pour leur avenir en recherche. Plusieurs réunions parallèles pour des projets internationaux se sont tenues en soirée, profitant de ce rassemblement hors-norme de spécialistes d’un domaine.

Les chercheurs grenoblois étaient venus en nombre : 16 chercheurs provenant du LGGE (les 4 équipes du laboratoire étant représentées), ainsi qu’un enseignant-chercheur du GIPSA-LAB. Notons par ailleurs que le LabEX OSUG@2020 ainsi que le LGGE ont contribué très significativement au soutien financier pour l’organisation de cette conférence. Grâce à l’ensemble des sponsors, 10 "keynote lecturers" ainsi que 6 jeunes chercheurs en provenance de pays émergents ont pu être pris en charge pour leurs frais d’enregistrement et de logement. Enfin un fort soutien administratif était fourni par Floralis tout au long de la préparation et le déroulement de l’événement.