English
LGGE

Accueil du site > Recherche > Projets et Partenariats > Aperçu de quelques projets scientifiques du LGGE > NEEM




Rechercher

OSUG - Terre Univers Environnement OSUG

NEEM

par Administrateur Un - 13 février 2011 - ( maj : 14 février 2011 )

BMP - 277.5 ko

Les glaces du Groenland enregistrent dans leur composition et leur structure des informations précieuses sur l’évolution du climat et de l’écoulement de la calotte polaire. Depuis les années 1960, plusieurs forages profonds ont été conduits, à Camp Century, Dye 3, Renland, Summit (projets européen GRIP et américain GISP2) et à NorthGRIP.

Le projet international NEEM labellisé par l’Année Polaire Internationale (projet 118) et l’International Partnership for Ice Core Science vise à obtenir un enregistrement climatique continu couvrant l’intégralité de la dernière période interglaciaire via un nouveau forage profond au nord-ouest du Groenland. Les documents relatifs au projet international, les représentants nationaux au comité de pilotage, le compte-rendu des réunions et des missions de terrain, le planning logistique sont disponibles au Ice and Climate Research Center de l’Université de Copenhague.

Le projet NEEM-France inclut 3 partenaires :

  • LSCE, Gif sur Yvette
  • LGGE, Saint Martin d’Hères
  • GAME, Toulouse

Il est financé pour les aspects logistiques par l’IPEV depuis 2006 et depuis 2008 par l’ANR Vulnérabilité, Milieux et Climat.

Le projet français porte sur

- la caractérisation du névé polaire, l’analyse des carottes de glace issues du forage profond (isotopes stables de l’eau, poussières, propriétés physiques de la glace, analyse élémentaire et isotopique de l’air contenu dans la glace).

- la modélisation de la circulation atmosphérique régionale, du climat global, et la modélisation de l’écoulement de la calotte du Groenland pour améliorer le couplage entre modèles climatiques et modèles de calottes, déterminer la réponse du climat du Groenland aux changements climatiques de grande échelle (climats passés / climat futur), évaluer la réaction de la calotte à ces changements climatiques (effets de seuil, incertitudes liées au cycle hydrologique) et enfin analyser la sensibilité de la circulation thermohaline à un apport massif d’eau douce selon le moment où se produit cet apport d’eau douce (différentes périodes interglaciaires, actuel, futur).

Le projet permettra d’améliorer l’interprétation des mesures faites sur le forage en terme d’évolution du climat et de l’écoulement de la glace du Groenland, et d’évaluer la valeur ajoutée de simulations paléoclimatiques pour quantifier la vulnérabilité de la calotte du Groenland.

Voir en ligne : Page web NEEM France

Sous la tutelle de :

Sous la tutelle de :

tutellesCNRSUniversité Joseph Fourier